embacongo@gob.gq

Groupes ethniques

La quasi-totalité de la population, à l’exception des Pygmées, appartient au peuple bantou. A cette dénomination appartiennent plus de soixante-dix millions d’individus qui s’étendent dans toute l’Afrique centrale, orientale et australe. Malgré la grande variété ethnique et culturelle qui partage son territoire, et contrairement à ce qui se passe malheureusement dans d’autres pays d’Afrique, en Guinée équatoriale aujourd’hui, différentes cultures cohabitent en toute paix, sans problèmes ethniques ni affrontements.

Ethnies et cultures Fans

Ils forment le plus grand groupe ethnique. Traditionnellement, leur coexistence est structurée en familles, clans et tribus relativement autonomes. La progéniture est transmise par les mâles, d’où l’importance du père, de l’oncle et du premier-né. Ses sculptures en bois, ses masques et ses statues de crocs rituels sont appréciés dans le monde entier.

Les Ethnies Bubis

Ils se trouvent sur l’île de Bioko et sont des Bantous appartenant à la soi-disant « civilisation de l’igname ». Leur société s’est structurée sous la forme d’un royaume qui a duré jusqu’à la fin de la période coloniale. Leur religion d’origine était monothéiste et la musique, la danse et leur chant traditionnel s’inspiraient de cérémonies religieuses encore profondément enracinées

Pygmées

En Guinée équatoriale, ils sont appelés Beyeles et Bokuigns. Ils vivent en petits groupes et chassent et cueillent des racines et des baies sauvages.

Ndowés

C’est un peuple minoritaire, composé de nombreuses ethnies : les Kombe, les Bujeba, les Bapuku, les Balenke, les Enviko et les Benga. Son organisation sociale est hiérarchisée en familles, villes, lignages et clans.

les Ethnies Bisios

Originaires du Cameroun, ils sont peu nombreux et ont migré au XIXe siècle vers les régions côtières voisines de la région continentale, via le fleuve Ntem. Fernandinos et créoles. Bourgeoisie de propriétaires terriens et de commerçants, qui ont longtemps vécu dans la capitale et étaient les descendants métis d’ouvriers installés au fil des siècles dans les plantations de l’île de Bioko.

les Ethnies Annobonaise

Ils se trouvent sur l’île d’Annobón et sont un mélange d’esclaves descendants portugais, espagnols et africains. Traditionnellement, ils ont été pêcheurs, car l’agriculture est rare sur l’île car c’est une terre volcanique. Ils utilisent des pirogues appelées cayucos, en bois de ceiba. La plupart parlent couramment le dialecte Fá d’Ambô, un créole portugais mélangé à de l’espagnol.

langues et dialectes

L’espagnol est la langue officielle d’administration et d’enseignement. Le français est la deuxième langue officielle et presque tous les groupes ethniques parlent les langues dites bantoues.

Ambassade de la République de Guinea Equatorial au Congo Brazzaville